Casque à vélo : est-ce une obligation ?

Les vélos sont de plus en plus nombreux dans la circulation urbaine. La question du port du casque se pose donc de plus en plus, qu’il s’agit-ce d’un point de vue légal que sécuritaire.

Le casque à vélo est-il obligatoire selon la loi ?

Que dit exactement la loi à ce sujet? La loi, en réalité, varie selon que le cycliste est un jeune ou un adulte et cela fait une différence énorme. Lorsqu’il circule à vélo, un jeune de moins de 12 ans doit obligatoirement porter un casque sous peine d’amende.

L’amende peut s’élever jusqu’à 135 €.

Pourquoi le casque est obligatoire pour les moins de 12 ans ?

Réponse courte : pour réduire les risques de blessures graves à la tête et au visage.

La grande majorité des morts à vélo est provoqué par une blessure au visage. Le casque permet de réduire de près de 70 % le risque de blessure grave à la tête. En outre, il diminue de 65 % le risque de mortalité lié à un traumatisme crânien. Les politiciens ont donc réagit comme ils savent le faire : en imposant une législation visant à protéger les cyclistes.

Cependant, si les cyclistes âgés de plus de 65 ans représentent environ 40 % des personnes tuées dans un accident de vélo, c’est bien les jeunes de moins de 12 ans qui sont visés par l’obligation légale. Si le casque n’est donc pas obligatoire pour les plus de 12 ans, nous ne pouvons que le recommander.

Un autre facteur clé est que, avec l’introduction des bicyclettes à assistance électrique, l’écart entre les bicyclettes et les deux-roues motorisés se réduit… C’est d’autant plus vrai lorsque certains débrident leur cycle pour l’assistance persiste au-delà de la vitesse permise.

Un vélo qui peut facilement rouler à 25 km/h comme ces vélos à assistance électrique nécessite une prudence encore plus grande à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.